Crèche Handicap

Ensemble à la crèche, enfants handicapés et non handicapés

Les parents d’enfants en situation de handicap hésitent à se séparer de leur enfant et à le mettre à la crèche. Ils ne s’y résignent, souvent, que lorsque l’enfant approche des 3 ans. Bien des crèches, pourtant, facilitent aujourd’hui l’accueil de ces enfants.

Une Souris Verte  : Un cadre d’accueil pour les enfants en situation de handicap

Les premières initiatives sont anciennes. Une Souris Verte, à Lyon, fête ses trente ans ce 19 novembre 2019. La crèche a 32 places, elle comprend 1/3 d’enfants handicapés. Il y a trente ans, le dispositif était novateur. L’objectif du groupe de parents qui créaient Une Souris Verte – ou leur ambition – était simple : accueillir ensemble à la crèche des enfants non handicapés et des enfants handicapés.

La logique d’Une Souris Verte est celle d’un cadre d’accueil plutôt que celle d’un accompagnement individuel, comme le serait par exemple l’attribution d’un AVS à chaque enfant. Quand l’enfant entre à la crèche, l’organisation est déjà en place. L’enfant handicapé est parmi les autres. La situation de handicap est une situation parmi d’autres.

A la crèche, on essaie de comprendre les besoins de l’enfant. L’accueil est multidisciplinaire, l’équipe de la crèche comprend puéricultrice, éducatrice de jeunes enfants, psychomotriciens, etc.

Méli-Mélo : un contrat de partenariat

Chaque réalisation a son histoire. La Halte-garderie Méli-Mélo, à La Rochelle, était elle aussi novatrice en 1998. C’est à la demande conjointe d’une association de parents d’enfants handicapés, l’Unapei 17, et d’une association de quartier que la ville ouvrait cette halte-garderie. Mais cette ouverture comportait une clause originale : la halte-garderie était liée par convention avec le SESSAD de l’Unapei 17.

Et de fait Méli-Mélo a accueilli pendant plusieurs année six enfants handicapés accompagnés de deux éducatrices du SESSAD.

La directrice pense que ce fut une expérience extrêmement enrichissante, marquée par l’intérêt du travail avec des personnels spécialisés. Bien des peurs sont tombées. Quant aux enfants, ils s’acceptaient les uns les autres…

De la crèche à la maternelle

La petite enfance reste un lieu protégé. C’est à l’école qu’on rencontre les règles de la vie sociale. La crèche est certes un lieu de vivre ensemble, mais qui n’est pas encadré comme à l’IME ou à l’école. Il y a bien dans les activités de loisir un projet pédagogique mais qui reste centré sur l’enfant lui-même plutôt que par rapport à une norme.

L’entrée en maternelle des enfants handicapés est un souci majeur des familles. Les crèches s’efforcent de les accompagner. Il est parfois difficile pour les parents d’identifier les dispositifs qui les attendent et les rôles de chacun, par exemple celui de l’enseignant référent, difficile aussi de formaliser un projet de vie.

Certaines familles cherchent à prolonger le temps en crèche ou à réduire le temps scolaire, malgré la loi qui a rendu l’école obligatoire à 3 ans. De fait la loi est appliquée avec une certaine souplesse, surtout au niveau de la Petite section de maternelle, et les solutions transitoires restent nombreuses.

Il s’agira à chaque fois d’apprécier une situation individuelle. On préconisera parfois un maintien en maternelle ou au jardin d’enfants ou bien on optera pour un temps partagé, par exemple école le matin (Petite Section de maternelle) et crèche l’après-midi. C’est possible si le directeur de l’école est d’accord.

Une Souris Verte observe qu’elle est souvent sollicitée aussi pour l’élaboration du GEVASCO qui est le premier projet que l’école doit élaborer avec les parents et remettre à la MDPH. Mais alors les professionnels de la crèche préfèrent rencontrer la directrice de l’école et expliquer oralement.

La philosophie de l’association Une Souris Verte

Une Souris Verte aurait pu créer d’autres crèches et devenir une importante association gestionnaire. Tel n’a pas été le choix des parents qui étaient à l’origine de l’association. Ils ont cherché simplement à partager leur expérience et à faire tache d’huile.

Ils n’ont pas prétendu être exemplaires ou vouloir imposer un modèle. Mais partant de l’idée que chacun doit trouver sa voie, ils ont cherché à favoriser le partage des expériences et des informations, ils ont cherché à faire connaître ce que d’autres ont fait et à faire connaître les endroits où ça se passe bien.

C’est ainsi qu’Une Souris Verte se trouve aujourd’hui au centre d’un réseau de plus de 70 crèches et qu’elle se donne pour mission d’informer, informer les familles et les associations.

Elle a créé pour cela un site internet, Enfant différent, et un dispositif annexe qui comprend une bibliothèque et un centre documentaire. Elle propose aux familles des espaces de rencontre et a mis en place un service de questions/réponses aux familles. Et si elle avait aujourd’hui un vœu à émettre, ce serait celui d’une meilleure continuité entre la crèche et l’école maternelle.

Une situation plus éclatée à La Rochelle

A La Rochelle, Méli-Mélo était très sollicitée par d’autres crèches, qui découvraient la possibilité de recevoir des enfants handicapés. Et les parents souhaitaient plutôt, par commodité, un accueil dans la crèche de leur quartier. Puis est venue le décret de juin 2010 qui faisait quasiment obligation à toutes les crèches d’accueillir les enfants handicapés. Ainsi Méli-Mélo restait une référence mais le principe d’une crèche « spécialisée handicap » sur La Rochelle ne s’imposait plus. Et en 2016 il était mis fin d’un commun accord à la convention avec l’Unapei 17. On peut considérer cette évolution comme positive, même si l’équipe de la halte-garderie évoque ce passé avec une certaine nostalgie.

On notera aussi que dans le même temps différentes initiatives plus ou moins complémentaires voyaient le jour à La Rochelle : un Pôle handicap qui reçoit les familles, conseille, fournit de la documentation, prête du matériel… ; un dispositif d’accueil, La Maisonnée, ouvert avec un CAMSP, où les familles peuvent venir librement avec les enfants deux demi-journées par semaine, et où elles sont en contact avec des spécialistes du dépistage et des soins…

Un même objectif d’inclusion, deux histoires. Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon !

 

Nous remercions les responsables d’Une Souris verte et de Méli-Mélo pour les informations partagées avec nous.

Contact : doc@unesourisverte.org – 04 78 60 52 59
melimelo@9business.fr – 05 46 43 48 75

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Ensemble à la crèche, enfants handicapés et non handicapés”

Parents, enseignants, professionnels, vous avez une question à nous poser, une remarque à nous faire ?

N’hésitez pas à nous contacter